Japon – jour 1

Live from Japan!!!
Après un petit road trip de 9000 et quelques kilomètres et une journée longue d’un peu plus de 33 heures nous avons fini par poser nos valises! Enfin posé c’est vite dit vu la taille de la chambre.

Bref nous sommes bien arrivés sur Mars (dixit Lucille qui découvre l’endroit).
Avec un petit 21° à 6h du matin à la sortie de l’avion, la journée s’annonçait plutôt chaude – elle le fut – et le temps soit disant pourri a du rester en France. Côté voyage: rien à signaler si ce n’est un avion plus petit que prévu et surtout loin d’être plein, une offre cinématographique plutôt large – j’en connais qui ont regardé Twilight 2 (n’est-ce pas Julie) et d’autres qui se sont tapés du Besson (pour voir si y’avait toujours la pute et l’audi mais pas le scénario – ce que je confirme). Donc après 11h20 de vol nous voilà à Narita à prendre nos billets de train pour couvrir les 80km qui séparent Tokyo de l’aéroport. Nous en avons aussi profiter pour faire nos réservations de shinkansen au grand dam de la guichetière qui s’y est repris à 3 fois pour y arriver. Quand on voit le train qui relie l’aéroport de Narita à Tokyo et qu’on pense au RER B, comment dire? Pour voir de quoi je parle je vous renvoie à la galerie en dessous, cherchez donc les photos de train avec des fauteuils rouges et noirs, vous comprendrez.
Une fois arrivé et installé à l’hôtel, nous sommes parti nous promener dans le parc de Ueno où nous en avons profité pour visiter le zoo histoire d’être au calme et un peu au frais sous la verdure. C’est d’ailleurs grâce à cette lumineuse idée (aller au zoo) que j’ai enfin pu voir en vrai l’animal le plus geek de la création: le panda roux!  En parlent de geek, comme la technologie est partout, l’audio guide du zoo fonctionne avec un système de puces RFID (comme le pass navigo), on passe le lecteur audio devant une puce disposée sur l’enclos de l’animal, et hop! Ca nous dit en direct de quoi qu’est-ce qu’il s’agit – génial ce truc. Une fois le tour du zoo terminé, retour à l’hôtel pour une douche salvatrice avant de partir en quête d’un resto pour dîner. Comme d’habitude, la bonne vieille technique dite du pifomètre à fonctionner à plein régime et nous nous sommes installés dans un petit bouiboui situé sous les rails du métro qui tremblait de toute part dès qu’un train passait. Typique, charmant et surtout délicieux. Pour la promenade digestive, nous sommes partis vers Akihabara (aussi connu sous le nom de « plus grand geekodrome du monde »). Ouais ben là pour le coup, la réputation du quartier est de plus en plus usurpée. En 2 ans (depuis ma dernière visite en sommes), le coin a considérablement changé. Un nombre incroyable des petites boutiques d’électronique qui faisaient le charme et surtout la réputation de l’endroit ont disparu! Remplacées par des restaurants ou des boutiques de fringues ou parfois rien du tout car c’est carrément le bâtiment qui n’est plus là et il ne reste plus que les pièges à touristes et les magasins des grosses enseignes type Sofmap (équivalent local de la Fnac).

Voilà donc ça c’était pour le premier jour. Demain – enfin aujourd’hui pour moi puisqu’hier soir je me suis couché à 21h pour faire la larve et que là je suis debout depuis 5h du matin en attendant que les autres se réveillent – journée freestyle avec au programme… oui ben revenez demain vous verrez bien!

Comments are closed.