Nouvelle Zélande – Jour 18

Voila voila, nous y sommes, jour fatidique où il faut refaire la valise, de préférence sans avoir à s’asseoir dessus, et où il faut se décider à rentrer. DAMN.

Comme tous les jours depuis 17 jours, la journée commence par un petit déj de folie. Mais celui-ci sera définitivement pas comme les autres. Parce que c’est le dernier? Non. Parce qu’il sera pris dans un patio ensoleillé avec du pain fait maison et un café qui a enfin le goût de café (merci à la machine italienne).

Après les adieux de rigueur, direction l’aéroport pour ce moment funeste qu’est le départ. Histoire de faire durer le plaisir, nous prendrons quand même le temps de nous perdre en chemin. Comme nous avions de la marge, ce petit détour ne nous a pas pénalisé plus que ça pour l’arrivée à l’aéroport. En fait, le plus long a été de trouver l’endroit où il fallait rendre la kiwi mobile et la station service. Rendre la voiture ne fut d’ailleurs qu’une formalité.
« Bonjour c’est pour rendre notre voiture. »
« Ok je vous prends les clés et le papier de contrôle. Merci au revoir. »
Direction en suite l’aérogare pour un petit vol de 11h en direction de Hong-Kong. Vol un peu mouvementé sur la fin en raison de turbulences et d’un repas que Lucille a visiblement eu un peu de mal à digérer. Rien de dramatique cependant. Enfin après 3h30 d’escale, second vol de 13h et des briquettes…

Carte-seigneur-des-anneaux

Every good thing must comme to an end

Le moment tant redouté est arrivé : rentrer en France. Non je ne parle pas de rentrer « à la maison » tant ce pays m’insupporte. Bref, que retenir de ces 17 jours ici ? Le pays est somptueux, j’avoue une préférence pour l’île du Sud, pas que celle du Nord soit moche mais sa plus grande densité de population tend à la rendre un peu moins sexy. De plus, celle du Sud offre une plus grande variété de paysages, elle est plus dépaysante, plus surprenante et bien plus extrême aussi.
Les gens ici sont adorables, serviables, toujours un petit mot sympa où une petite vanne marrante, toujours pro mais à la cool, à leur rythme. Après j’imagine qu’il y a aussi un sacré paquets de cons mais nous n’avons pas eu à faire à eux.
Est-ce que je reviendrais ? A vrai dire, ça fait déjà une semaine que Lucille me bassine pour revenir – oui la Lucille qui n’aime pas l’avion – donc oui je pense que nous reviendrons et pourquoi pas pour ne plus en partir. J’avoue que l’idée me séduit de plus en plus.
‘fin nous verrons mais le rendez-vous est pris, avec tout ce que nous n’avons pas vu et ce que nous n’avons pas pu faire et les gens à revoir, les prétextes sont nombreux pour revenir.

Quelques chiffres

Ces 18 jours de voyages peuvent aussi se résumer par:
– 3332 kilomètres parcourus avec la kiwi mobile
– 5231 photos (le record japonais de 2010 tient toujours)
– 2 arrêts Burger King
– 0 engueulade
– 33 piqûres de moustique
– 13 bières différentes testées
– 37 ponts à voie unique traversés

On a aimé
– les lacs Tekapo et Pukaki
– le Mont Cook
– Queenstown et son B&B
– l’excursion à Fox Glacier
– le kayak de mer dans le parc d’Abel Tasman
– les gens (John is da man!)
– l’île du Sud en général

On a moins aimé
– Te Puia
– les chinois
– la météo pourrie à Tongariro
– les chinois
– l’interdiction des photos à Weta (frustration ultime)

Un grand merci à NZ Voyages a qui nous avons fait totalement confiance aussi bien dans le choix des hébergements que pour l’itinéraire et qui a plus qu’assuré!

Ha, temps que j’y pense, si vous aimez ce blog et que vous voulez connaître la suite de nos aventures dans un nouveau coin du monde, n’hésitez pas à lâcher quelques €uros, Dollar$ (US de préférence), ¥ens ou £ivres Sterling pour financer notre prochain voyage. On accepte aussi  les travellers check, les virements et la majorité des cartes bancaires via Paypal.
Cordialement bisous.