Roadtrip Côte Est – dernier jour

Pour le dernier jour, le départ a été difficile, surtout après la gaudriole d’hier soir (enfin ça c’est surtout pour moi).

Déjà, il a fallu survivre au froid. Parce qu’aujourd’hui dans le genre glacial, je crois qu’on a battu des records. Ensuite il a fallu gérer la circulation dans le centre ville. En temps normal c’est déjà le foutoir mais ajouté à cela: la présence du premier ministre israélien (et donc tout le fatras sécuritaire qui va avec) + le locataire de la Maison Blanche qui part en vadrouille et vous obtenez un vaste merdier automobile. A l’arrête complet pas loin de 10 minutes, le temps que le convoi présidentiel passe. J’ai arrêté de compter les véhicules après la dixième voiture. Une fois au Lincoln Memorial, il faut slalomer entre les troupeaux de chinois pour parvenir à faire quelque chose de correct sur le plan photographique. Petit détour par le mur des Vétérans où nous étions déjà passés samedi dernier. Encore une fois je loupe la photo du siècle avec un n-ième rapace qui passe en rase motte devant le mur et moi qui baille aux corneilles *muf*

Froid + pluie = casse gueule

Direction ensuite Georgetown – équivalent local du Marais parisien.
Le quartier a plus ou moins gardé de son architecture originelle, ce qui rend l’endroit sympa. C’est en quelque sorte « le vieux Washington ». Sauf qu’avec le vent et l’espèce de pluie glacée qui tombe, la visite tourne court et il faut improviser un plan de replis pour s’occuper.
Après avoir gagner une grosse heure en traînant au resto, la décision un peu fofolle d’aller au Jefferson Memorial est prise. Je dis un peu fofolle dans le sens où il s’agit sans doute du Memorial le plus isolé et compliqué d’accès du secteur. Mais, avec un peu de sens de l’orientation et de lucidité dans le choix des directions, nous arrivons à destination. L’endroit est chouette, son isolement joue pour lui. La vue sur le bassin gelé avec la Maison Blanche en fond vaut le déplacement. Seulement l’endroit se mérite. Les chemins sont gelés… genre gelés quoi – avec une belle plaque bleue de 3 à 4 centimètres d’épaisseurs.

Comme l’après-midi n’est pas très avancée, nous improvisons un petit tour vers Capitol Hill. Très mauvaise idée. L’endroit est encore en partie bouclé suite au discours du visiteur israélien, il y a des flics partout, bref c’est le souk. Chose « amusante », ici les flics quand ils font la circulation, ils la font avec un calibre 12 en bandoulière. Ouais…
Après avoir le tour de Capitol Hill, on se gare tranquillement, on met des sous dans le parcmètre et on s’engouffre dans le premier musée qui vient. Soyons clair, les art décoratifs et les peintres flamands du 17 ème, ce n’est pas mon truc. Etant donné que nous sommes au pied de Capitol Hill, on file y faire un petit tour juste pour mieux nous rendre compte qu’il y a une manif pro-palestinienne au pied du Capitol. La pluie et le froid auront raison de nous. Retour à la voiture où une surprise à 100$ nous attend. Une joli contravention pour stationnement dépassé. 100$ les 2 minutes de retard. Et après on gueule à Paris… d’un autre côté c’est dissuasif.

wpid-wp-1425439338008.jpeg

Après ça, pas grand chose à signaler. Juste un petit tour dans un magasin pour animaux près de l’hôtel. Je suis vert quand je vois ce qu’ils ont ici. Les croquettes pour chat sont moins chères de 30%, ils ont tout un tas de produits et d’accessoires dont on n’imagine même pas l’existence. Tout n’est pas mieux ici mais il y a quand même 2/3 bricoles dont on devrait s’inspirer.

Demain, retour en France. Pas que ça m’enchante plus que ça mais je croise les doigts pour que ça se passe mieux qu’à l’aller.