Roadtrip Côte Est – jour 10

La nuit au musée.
C’est comme ça que l’on pourrait résumer/intituler la journée. Non pas parce que les films du même nom ont été tourné au Simthsonian mais parce qu’avec le temps qu’il fait ici aujourd’hui, on était bien dans les musées.

Nous avons bien fait de profiter du beau temps hier parce qu’aujourd’hui c’était tout autre chose. Ce matin il neigeait et dans la matinée la neige s’est transformée en glace. Ici ils appellent ça le « wintry », un mélange de pluie et de glace qui, dès qu’il touche le sol, gèle quasi instantanément créant une jolie couche de glace sur les trottoirs. Le sport du jour a donc consisté à ne pas se casser la figure sur les trottoirs ou en traversant les rues. En fait l’astuce pour marcher tranquillement c’est trouver un bâtiment fédéral et de le longer. En effet les bâtiments fédéraux sont ceux qui ont les trottoirs les plus entretenus vis à vis de la glace et comme ici ce n’est pas ce qui manque…
A côté de ça, le métro ne semble pas affecté plus que ça par les conditions météo. La RATP devrait peut-être venir voir comment ils font ici. Voir peut-être également leur filer 2/3 rames neuves parce qu’il a l’air d’être tout droit sorti d’un mauvais film des années 80.

La journée au musée

Ce matin, direction l’International Spy Museum qui, comme son nom l’indique, est dédié à l’espionnage.
Comme à peu près tous les musées/expos du pays: c’est très bien fait. Au début de la visite, on se choisit une couverture que l’on va devoir mémoriser afin de pouvoir réaliser sa mission. Sur des bornes interactives, on répondra à des questions traitant de sa couverture pour voir si on ferait ou pas un bon espion. C’est amusant mais je trouve que ça ne pousse pas le vice assez loin. A côté de ça, on nous présente tout un tas de gadgets (dont les célèbres parapluies bulgares) et d’inventions en tout genre ayant été utilisé par de vrais espions. Le tout saupoudré d’anecdotes savoureuses sur leur utilisation ou sur des missions qui ont raté/réussi sur des malentendus. On découvre également les portraits d’espions célèbres et l’espionnage à travers les âges.
La visite se conclue par l’expo temporaire consacrée au seul et unique James Bond! Enfin surtout à ses adversaires dan les films, toujours en faisant le parallèle entre la réalité et les films. Quand on a vu avant les gadgets de vrais espions, on se dit que les gadgets des films sont parfois dépassés par la réalité.
Au travers d’animations, on peut aussi tester la machine Enigma, qui servait aux nazis à coder leurs conversations pendant la guerre, on peut aussi s’amuser à ramper dans un conduit d’aération pour espionner les autres visiteurs (maintenant je sais ce qu’à ressenti John McClane dans Piège de Cristal), analyser une photo satellite, apprendre à repérer si on est pris en filature ou pas. Bref le B.A. BA de tout espion qui se respecte.

Après un repas diététique (les frites au fromage çay le mâl!), direction le Smithsonian Air & Space Museum. Vu le nom du musée, à priori le sujet est connu: les avions, les fusées et l’espace. Il constitue un excellent complément à ce que nous avons vu à Cap Kennedy car on y trouve un module lunaire, le module Columbia d’Apollo 11 et tout un tas de schnapseries spatiales. Petite précision, dans ce musée, tout ce qui est exposé est authentique, pas de répliques ou de copie. C’est donc le « vrai » Spirit of Saint Louis que l’on peut admirer, le « vrai » avion des frères Wright (premier aéroplane de l’Histoire), d’authentiques fusées V1 et V2, un missile Tomahawk et tout un tas de drones ainsi que tout un assortiment d’avions de la guerre 39-45 (dont un Zero japonais rarissime).
Ha et on peut également toucher la lune (non ce n’est pas plus sale qu’à Cap Kennedy). Comme en Floride, un morceau de pierre de lune est exposé et on peut le toucher. Toucher 2 fois la lune en moins d’une semaine faut le faire.

Devait s’en suivre un détour par le Art & Industry Museum mais ce dernier étant en rénovation, repli stratégique à l’hôtel. La soirée se termine donc devant la télé – plus précisément devant la course de Nascar (oui bon ça va hein) et les Simpsons.
Normalement demain, le temps sera meilleur et le programme plus chargé.