Ecosse – Jour 5

Doucement le matin, pas trop vite l’après-midi. Aujourd’hui c’était la journée suisse.

Truc qui doit arriver une fois tous les… ouais au moins tout ça: ce matin je suis le dernier prêt. Peu importe.

La vie de château

Contrairement à hier, le temps ce matin est celui que l’on attend de l’Ecosse: pluvieux et venteux. Heureusement qu’hier l’île de Skye s’est offerte à nous sous son presque meilleur jour car aujourd’hui entre la pluie, le vent, les nuages et les nappes de brouillard, c’était folklo. Ajoutez à cela la route pourrave à voie unique et les moutons en liberté et je vous laisse imaginer le truc.
Bon ceci dit, la route pourrave ne concerne que la partie à l’extrême nord de l’île. Le reste est correcte même si plein de nids de poule. Histoire de profiter au max de l’endroit et malgré la météo, nous décidons de malgré faire le tour presque complet de l’île. Le changement de côté verra le temps empiré et la végétation changée. C’est bien plus pelé à l’ouest mais ça reste joli. Cependant les côtes Est et Sud sont les plus beaux endroits (à mon goût) et les plus spectaculaires. Ces montagnes et cette végétation, avec ce temps on dirait l’antichambre du Mordor. Sublime.
Une fois de retour sur « le continent », nous repasserons devant le château d’Eilean Donan, avec ce temps et cette lumière c’était encore plus fou qu’hier. Hélas pas de stop aujourd’hui. Et c’est repart pour la roue de folie d’hier à ceci près que nous bifurquerons vers le Sud avant d’atteindre le Loch Ness. Cette portion de route est elle aussi magnifique.
Comme il fait faim, Aurélie nous cherche un resto. Elle en trouvera un près d’Invergary qui se trouvera être un château. Et nous voila donc en train de déjeuner dans un des salons du château. Pour la petite histoire, quand nous dirons que ce fût notre meilleur repas en Ecosse, on nous répondra que le chef est français. CQFD.
Le reste de la route jusqu’à Fort William sera ponctué de travaux, de convois exceptionnels et de trafic important.

Mur en carton

Quant à Fort William, notre arrêt du jour, c’est la seconde plus grande ville des Highlands après Inverness. On culmine ici à 9900 habitants. Bref l’endroit n’attire du monde que pour ces chemins de rando et aussi parce qu’il est le point de départ pour l’ascension du Ben Nevis, plus haut sommet du Royaum-Uni avec ses 1300 mètres d’altitude. A part ça… c’est d’un ennui mortel. Même le fort qui donne son nom à la ville est inintéressant: il s’agit de quelques vieilles pierres coincées entre le lac et un supermarché.
Après avoir pris un café et fait le tour de la grande rue du lieu, nous décidons d’aller à la découverte de notre logement du jour. Nous appellerons notre hôte Dame Ginette. Elle loue l’étage de sa maison. Bon jusque là ça va. Sauf que nos chambres sont en enfilades, que la salle de bain est bizarrement foutue et surtout, SURTOUT les murs sont en cartons. Les occupants de la troisième de l’étage sont arrivés tard et sans mentir, je peux entendre le mec se curer le nez tellement c’est mal insonoriser. Ca plus le fait qu Dame Ginette assure le strict minimum: coucher et douche là où les autres proposaient au moins une aide pour les trucs à voir, quelques friandises et le nécessaire pour la douche. Après, rien à dire, c’est propre mais disons que le rapport qualité/prix est ici très inférieur aux autres logements que nous avons eu.

Voilà à part ça, comme vers 18h il a cessé de pleuvoir, nous sommes allé faire 2/3 courses, bu une bière en bord de lac et vendu un rein pour faire le plein – la boîte automatique montre encore une fois ici toutes ses limites quand ça tourne beaucoup et que ça monte. Pourtant d’après le père D’aurélie (aka Mr AutoPlus), notre V40 a un moteur EcoBoost Ford réputé pour sa sobriété.
Je disais que nous avions bu un coup en bord de lac, ce qui est vrai, cette petite bière citron/edelweiss avec les cacahuètes au miel est bien passée. Mais là où je veux en venir c’est que la conversation est partie sur James Bond. Enfin de Sean Connery plus précisément (régional de l’étape qui vit au Bahamas). De là j’ai cherché les lieux de tournage des films et j’ai découvert que nous faisions malgré nous un pèlerinage « bondien ». Le château d’Eilean Donan hier vu dans Le Monde Ne Suffit Pas, aujourd’hui nous sommes proche du lieu de tournage de Skyfall, demain nous passerons à proximité du lieu d’origine de Bond à Glencoe ainsi que d’endroits où ont été tourné Harry Potter ou Braveheart, – ce n’est plus Bond mais on s’en cogne.

Là-dessus, je vais essayer de dormir sinon je vais étrangler le mec dans la piaule à côté.

Note: toutes les photos du jour ont été prise par mon assistante.